lesoiseauxdufaucigny
Le blog d'un club haut savoyard de passionnés d'oiseaux: canaris, perruches, perroquets, poules....

Thèmes

afrique animal animaux article astrild australie bande belle bleu blog bonne canari

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· ANATIDES (30)
· CAILLES (3)
· CANARIS (54)
· CHARDONNERET, BOUVREUIL,TARIN (30)
· COLIBRIS (4)
· COLOMBIDES (12)
· COUP DE GUEULE !!!! (29)
· DECOUVERTE (43)
· DENDROCYGNES (11)
· EXOTIQUES (119)
· EXOTIQUES BARBUS, EURYLAIMES (14)
· EXOTIQUES CARDINAUX (8)
· EXOTIQUES ESTRILDIDES (112)
· EXOTIQUES GEAIS, PIROLLES,CORBEAUX (19)
· EXOTIQUES PAPES AMERICAINS (14)
· EXOTIQUES SERINS (8)
· EXOTIQUES SOUIMANGAS (6)
· EXOTIQUES TANGARA, MANAKIN CALLISTE (49)
· FAISANS (13)
· FICHES "TECHNIQUES" (12)
· GESTION D'ELEVAGE (11)
· GROS-BEC, DUR-BEC (10)
· GUEPIERS, ROLLIERS (12)
· INDIGENES (32)
· LE CLUB (65)
· LEGISLATION (23)
· LES EXPOS DE NOS VOISINS (77)
· MERLES, ETOURNEAUX, CHOUCADORS (15)
· MESANGES (21)
· NOS INSTALLATIONS (14)
· NOTRE EXPO (41)
· Observation d'oiseaux rares : Migration (5)
· OISEAUX DE PARC (17)
· PAONS (3)
· PROPHYLAXIE (31)
· PROTECTION DE LA FAUNE SAUVAGE (15)
· PSITTACIDES (62)
· PSITTACIDES AMAZONES (6)
· PSITTACIDES ARAS ET PERROQUETS (21)
· PSITTACIDES CACATOES (17)
· PSITTACIDES PERRUCHES (23)
· PSITTACIDES VASA CORACOPSIS (3)
· PSTTACIDES LORIS (12)
· RAPACES (12)
· ROSELINS (15)
· SARCELLES (3)
· TOUCANS, ARACARIS (6)
· VIDEOS (37)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· OISEAUX - Les différentes maladies des canaris
· le chardonneret(carduelis carduelis)
· Et encore (batterie d'élevage canaris)
· Enfin !!!! batterie d'élevage de canaris
· Liste des oiseaux domestiques

· OISEAUX - Perruche moineau celeste(forpus coelestis)
· canaris Rouge intensif et ivoire rose schimmel.
· OISEAUX - LE ROSSIGNOL DU JAPON
· poule
· LE GEAI BLEU (cyanocitta cristata)
· OISEAUX- le mainate religieux
· OISEAUX - LE CHARDONNERET TRISTE (CARDUELIS TRISTIS )
· Paon bleu (Pavo cristatus)
· Observation d'oiseaux rare: Migration
· Le Cardinal de Virginie

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· lescreasdepatchie3340
· CALLOPSITE, LE SITE DE LOICK
· GROCE
· U.O.F
· Confédération Ornithologique Mondiale
· Animo-habitat
· Amazonia
· guarouba.com
· CDE club National des Oiseaux Exotiques


Statistiques

Date de création : 07.11.2006
Dernière mise à jour : 23.05.2015
1292 articles


MERCI DE VOS VISITES

Publié le 31/12/2015 à 16:35 par lesoiseauxdufaucigny Tags : pays flag counter statistiques oiseaux image monde

Flag Counter                                                                        

 

C'est juste pour savoir de quelle région du monde vous venez.

Nous avons plus de 545.000 visiteurs en cette fin d'année 2014 et les gars du club se posaient la question de qui venait nous voir.

Notre passion dépasse les frontières du Faucigny et de la Haute-Savoie. Ce petit outil va permettre de mieux vous connaitre. Rassurez-vous, nous n'avons aucune information vous concernant si ce n'est le pays d'où vous vous connectez.

Confidentialité assurée, en tout cas de notre côté.

Il a été installé le samedi 27 décembre 2014 en fin d'après-midi.

Il n'enregistre, au niveau des drapeaux, que les nouveaux visiteurs. Donc, si vous venez 10 fois dans une journée, votre passage ne sera compté qu'une fois. En fait, le compteur met un cookie sur votre ordinateur comme tous les sites que vous visitez. Donc, sauf à supprimer vos cookies, votre passage ne comptera qu'une fois par jour au niveau des drapeaux...Votre visite sera, par contre, bien prise en compte dans le chiffre repris dans PAGEVIEWS qui, lui, indique le nombre de visiteurs quelquesoit le nombre de passage dans la journée.

Premier constat après ce week-end de mise en route : les anglo-saxons sont très présents. A-t-on des expatriés francophones au bout de la souris ou est-ce bien des anglophones ? Ils peuvent nous l'écrire !

Petit détail : si vous cliquez sur l'image des stats, vous verrez le détail et en cliquant sur FLAG MAP vous aurez un planisphère indiquant les pays connectés. C'est très visuel.

Pour les USA et le Canada, il y a une précision quant aux Etats. La Californie est très présente !

Les Oiseaux du Faucigny sont vus bien au delà de la Haute-Savoie !

Nous vous souhaitons de belles découvertes en parcourant ce millier d'articles que nous avons écrit au fil des jours.

Vos visites, vos commentaires sont, pour nous, importants pour répondre au mieux à vos attentes mais tout en conservant notre ligne que nous souhaitons pédagogique à destination de tous.

A vos commentaires !

OISEAUX - LA CONURE CUIVREE

Publié le 23/05/2015 à 12:22 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux conure aratinga pertinax
OISEAUX - LA CONURE CUIVREE

Aratinga pertinax, devenue depuis Eupsittula pertinax, est une perruche sud-américaine que l’on trouve dans le bassin de l’amazone et plus au nord dans des pays tels que la Colombie, le Vénézuela et les Guyanes. Des populations de cette perruche se trouvent aussi dans les iles de la Barbade, d’Aruba et les iles vierges. Une autre population se rencontre en Amérique centrale (Mexique, Costa-Rica).

C’est une petite perruche de 25 cm réparties en 14 sous-espèces. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel si ce n’est que le mâle serait plus costaud que la femelle.

La conure cuivrée fréquente des territoires assez différents allant des espaces ouverts de type savane où poussent les acacias et/ou les cactus aux mangroves en passant par les arbres en limite de forêts pluviales. Il n’est pas impossible de la rencontrer dans les zones agricoles où sont cultivés les palmiers et cela peut aller jusqu’aux parcs et jardins. Donc, elle s’adapte à divers environnements.

Son espérance de vie peut atteindre une dizaine d’année à l’état sauvage mais des individus détenus en captivité ont pu atteindre les 25 ans.

C’est une espèce sociale, très active, qui se déplace en petit groupe et peut même nicher en colonie composée de 6 à 7 couples. C’est un oiseau monogame.

En matière de reproduction, cette espèce de perruche a la particularité de nicher dans les termitières. Cela ne semble pas déranger les termites qui savent qu’elles récupéreront la place une fois le nid abandonné avec l’envol des jeunes. Et cette coexistence permet à la perruche de se protéger d’un de ses prédateurs qui est le moqueur corossol (Margarops fuscatus), un oiseau qui s’en prend aux œufs et aux oisillons mais qui niche également dans les cavités.

Ils se rassemblent la nuit dans un dortoir et sont à ce moment-là particulièrement bruyant. Mais ces échanges sont aussi l’occasion de resserrer les liens du groupe et, selon certaines études, un moment d’échanges notamment sur les lieux de nourriture.

Côté nourriture, la conure cuivrée mange un peu de tout. Des graines, bien sûr, mais aussi des fruits, des noix, des bourgeons et même des insectes.

Comme elle se déplace en groupe pour se nourrir, son passage dans les champs de maïs ou les plantations n’est guère apprécié des agriculteurs.

Ses cris et les dégâts qu’elle commet sont des points négatifs mais la diversité de son alimentation et, notamment, la possibilité de dispersion des graines qu’elle permet et qui donc contribue à la diversité biologique sont des points en sa faveur.

La conure cuivrée est détenue depuis longtemps en captivité. S’agissant d’une sud-américaine, ses cris et son côté destructeur de bois en ont limité le développement. Elle est donc rare.

A l’état sauvage, elle ne semble pas particulièrement menacée mais les sous-espèces insulaires sont davantage exposées aux variations climatiques. Les ouragans détruisent les biotopes et l’avancée de l’agriculture également. Sur le continent, elle bénéficie, au contraire, de la dégradation des forêts et de certaines zones qui lui offre ainsi de nouvelles perspectives.

OISEAUX - LE SOUIMANGA DE LOTEN

Publié le 22/05/2015 à 18:58 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux souimanga loten sunbird india
OISEAUX - LE SOUIMANGA DE LOTEN

Il mesure 13 cm. Cet oiseau, de la taille d’un canari, habite le Sri-Lanka et la péninsule indienne.

Il en existe 2 sous-espèces, l’une vit au Sri-Lanka, l’autre en Inde.

Le mâle est un peu plus gros que la femelle et s’avère un peu plus coloré. Il peut exister quelques variations de couleurs dans le plumage selon les zones géographiques. Ces variations vont également porter sur la longueur du bec, les oiseaux au bec le plus long se trouvant au Sri-Lanka et à l’est de la péninsule indienne. Le mâle revêt un plumage d’éclipse en dehors de la saison de la reproduction.

Il vit à la fois dans les forêts et les zones cultivées. Il n’est pas rare de le voir dans les parcs et les jardins. C’est le plus commun des nectaridés sur son territoire.

C’est un oiseau qui se nourrit de nectar. La forme de son bec y prédispose. Comme d’autres nectarivores, il mange aussi les insectes présents sur les plantes comme les araignées.

Il utilise les toiles d’une espèce d’araignée pour construire son nid. Il semble qu’il construise son nid à l’intérieur d’un arbuste dans lequel cette araignée a bâti sa toile.

La ponte est de 2 œufs couvés par la femelle. Les jeunes sont élevés par les deux parents.

Cinnyris loteniusne semble pas menacé sur ce vaste territoire.

OISEAUX - L'ARACARI A OREILLONS ROUX

Publié le 19/05/2015 à 19:21 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux aracari oreillons toucan cassique
OISEAUX - L'ARACARI A OREILLONS ROUX

Un oiseau sud-américain de l’ordre des piciformes (pics) qui comprend 2 sous-espèces.

Il mesure 47 cm et vit sur un territoire immense allant de la Colombie au nord de l’Argentine.

On le trouve dans les forêts humides et/ou inondables et assez souvent le long des cours d’eau. Il s’approche aussi des terrains agricoles et des zones cultivées.

Dans les régions montagneuses, il ne dépasse pas l’altitude de 900 mètres.

Pteroglossus castanotis est d’abord un frugivore mais pas que. Il se nourrit aussi d’insectes qu’il peut trouver au gré de ses déplacements dans les arbres mais aussi d’œufs et d’oisillons de cassique cul-jaune que nous avons déjà évoqué ici.

Que les toucans et autres aracaris se nourrissent de jeunes oiseaux est un phénomène assez répandu.

Il niche dans les cavités déjà creusées par des pics dans des arbres. Quand ce n’est pas le cas, ces cavités ont été créées par la cassure d’une branche lors de fortes pluies et la pourriture qui en a suivie.

L’incubation est assurée par les deux parents tout comme l’élevage des petits.

Bien qu’occupant un territoire d’environ 5 millions de km², l’espèce semble décliner en raison de la chasse dont elle est l’objet.

OISEAUX - LA PERRUCHE CALLOPSITTE

Publié le 18/05/2015 à 22:26 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux perruche callopsitte
OISEAUX - LA PERRUCHE CALLOPSITTE

Voilà un cacatoés en miniature.

La perruche callopsitte est originaire d'Australie. Elle vit dans les régions de pâturages et de savanes, plutôt à l'intérieur des terres.

Elle est très répandue en captivité où elle est élevée dans plusieurs mutations.

OISEAUX - LE MINLA A GORGE STRIEE

Publié le 17/05/2015 à 10:35 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux minla chrysominla
OISEAUX - LE MINLA A GORGE STRIEE

Il appartient à la famille des Léiothrichidés qui comprend les garrulaxes, mésias et autres rossignols du japon.

Il mesure 19 cm et habite l’Asie et, principalement, la chaine de l’Himalaya. Ce qui lui permet, selon les versants, de se retrouver en Inde ou en Chine puis, en descendant vers le sud, d’atteindre la péninsule malaise tout en passant par la Thaïlande, le Laos et encore le Vietnam. Sur un tel territoire, il n’est donc pas étonnant de trouver plusieurs sous-espèces. Il y en a donc 6 réparties sur 815.000 km². Comme il s’agit d’un oiseau de zone de montagne, Chrysominla strigula ne se trouve pas dans l’intégralité de ces pays mais dans leur partie montagneuse faite de rhododendrons, de jungles de broussailles et de forêts d’altitude où se mêlent chênes, pins et forêts mixtes. Il fréquente aussi les zones de bambous. Il se déplace à des altitudes comprises entre 1800 et 3600 mètres. L’hiver venu, il descend à des niveaux où les températures sont plus supportables et où la nourriture reste disponible.

Comme beaucoup d’oiseaux de ces régions, son régime alimentaire est adapté à la saison. Insectivore aux beaux jours avec les chenilles et les scarabées, il se nourrit de graines, de fruits et de baies le reste de l’année. Il s’alimente également du nectar des fleurs de rhododendrons qui, au passage, hébergent aussi quelques insectes.

Ce sont des oiseaux qui vivent dans les arbres et qui se déplacent de branche en branche en petite bande à la recherche de nourriture. Ils gardent le contact par de petits cris., un peu comme nos mésanges.

Il se reproduit dans les arbres où l’on retrouve généralement tous les membres d’un même groupe, chacun nichant près du couple voisin. Le nid est en forme de coupe construit à base d’herbes, de mousse et d’écorce.

Ce n’est pas un oiseau menacé mais la fragmentation de son territoire et l’impact des activités humaines sur la forêt peuvent le fragiliser.

OISEAUX - LE GEAI DES PINEDES

Publié le 15/05/2015 à 18:56 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux GEAIDES PINEDES pinyon jay
OISEAUX - LE GEAI DES PINEDES

Il mesure 29 cm. C’est un geai américain qui se caractérise par son côté très grégaire mais aussi par sa capacité de mémorisation.

S’il est de couleur uniforme, les couleurs de son plumage peuvent varier en fonction de la luminosité.

Mâle et femelle se ressemblent même s’il semble que le mâle ait les couleurs de la couronne sur la tête plus foncée et le bec plus long. Là aussi, il faut pouvoir comparer.

Son nom scientifique, Gymnorhinus cyanocephalus, signifie « qui a les narines nues et la tête bleue ». Pour les narines, cela correspond au fait qu’elles ne sont pas couvertes de plumes.

La longueur du bec et sa minceur peuvent varier selon les régions. Les oiseaux du nord de la zone de distribution ont un bec plus court et plus fin que ceux situés au sud.

En parlant de région, ce geai des pinèdes vit à l’ouest et au sud-ouest des USA. On le trouve en Oregon, dans le Dakota du Sud jusqu’en Californie. Il vit également en Arizona, au Nouveau Mexique jusqu’au Colorado et le Wyoming.

Quand la nourriture se fait rare, il peut entreprendre de grands déplacements jusqu’au Texas et au Mexique.

Son domaine est constitué de forêts de pins pignons et de genévriers sur les versants secs des montagnes Rocheuses. Mais, c’est un corvidé. Ce qui signifie qu’il a une réelle capacité à s’adapter partout. Il peut donc se rapprocher des régions cultivées et habitées pour y trouver sa nourriture quand celle-ci se fait rare en forêt.

Pour ce qui est de sa nourriture, le geai des pinèdes est lié au pin pignon dont il tire sa principale source alimentaire. Mais il mange aussi des insectes. En descendant dans les plantations, il se nourrit de tournesol et d’autres graines.

C’est un oiseau classé comme vulnérable dans la mesure où son existence dépend d’un arbre et de ses graines. Ces pins pignons et autres genévriers sont détruits par les incendies et les sécheresses.

La population de geais des pinèdes se réduit de 25% tous les 10 ans. Dans les années 1940-1960, les autorités américaines décrétèrent ces forêts comme non commerciales. Dès lors, elles furent abattues et des millions de geais (et probablement d’autres espèces) moururent. Ces forêts, une fois rasées, étaient transformées en pâturage pour le bétail. Les produits comme les pesticides contribuèrent à la disparition de ces oiseaux. La sécheresse amène aussi son lot d’insectes xylophages qui déciment aussi les arbres.

Moralité, encore une espèce menacée et pas dans n’importe quel pays….

OISEAUX - LE CAPUCIN A DOS MARRON

Publié le 15/05/2015 à 09:27 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux
OISEAUX - LE CAPUCIN A DOS MARRON

On le trouve sous un tas d’appellations telles que capucin de l’Inde, Jacobin, capucin tricolore.

Il fait partie des Lonchura, un genre qui regoupe 35 espèces que l’on trouve sous le nom de capucins et de spermètes.

Notre capucin à dos marron couvre un territoire immense de près de 4,7 millions de km². Il est présent en Inde et au Sri-Lanka mais il a aussi été introduit dans pas mal de pays comme au Japon, à Hawaï, en Colombie ou encore au Vénézuela.

Il mesure 12 cm. Si le mâle et la femelle sont quasiment similaires, la femelle a  le dessous des plumes de la queue de couleur noir-brunâtre. Son bec serait aussi plus petit mais, là, la différence n’est pas simple à discerner.

C’est un oiseau des zones humides, marécageuses comme les rizières, les roselières, le bord des mangroves. Ici ou là, il peut se trouver au bord des forêts.

Il vit en couple ou en petit groupe en période de reproduction mais constitue de grandes bandes en dehors de cette période.

Il se nourrit principalement au sol de graines de graminées mais aussi de riz. Il peut, localement, faire des dégâts dans les rizières.

L’une des caractéristiques de ces capucins est la croissance très rapide des ongles. Ils s’accrochent souvent et ont donc besoin de les user. Pour cela, ils grimpent aisément sur les tiges de plantes ou les cannes à sucre. C’est un point que l’on constate très vite quand on a ces oiseaux en captivité. Si rien n’est fait, on les trouve souvent pendus au grillage avec des risques sévères de pattes cassées.

Cet oiseau a été massivement importé. Il n’a pas fait l’objet d’une attention particulière des détenteurs et très peu d’oiseaux se sont reproduits en captivité. Cela est peut-être lié à leur faible prix, à l’époque. Mais la difficulté à sexer ces oiseaux et le type de milieu humide qui est le leur avec une reproduction presque en colonie ont pu être des freins à la mise en reproduction de ces oiseaux.

OISEAUX - LE PYGARGUE DE STELLER

Publié le 14/05/2015 à 10:28 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux pygargue
OISEAUX - LE PYGARGUE DE STELLER

Le nom de pygargue vient du grec ancien et signifie "qui a les fesses blanches".

Les pygargues sont des rapaces diurnes principalement pécheurs.

OISEAUX - L'AIGLE DE STELLER

Publié le 14/05/2015 à 10:26 par lesoiseauxdufaucigny Tags : oiseaux pygargue aigle steller haliaeetus sea eagle
OISEAUX - L'AIGLE DE STELLER

N’y allons pas par 4 chemins. C’est le plus grand et le plus puissant des aigles. Il suffit de le regarder pour le comprendre.Ce n'est peut-être pas le plus costaud.

Haliaeetus pelagicus mesure 105 cm pour un poids pouvant atteindre les 9 kg.

Son envergure varie entre 2 mètres et 2,45 mètres. Comme chez tous les rapaces, la femelle est bien plus grande que le mâle.

L’aigle des singes que nous avions déjà vu ici, a une envergure pouvant atteindre 2,50 mètres mais il est un peu plus petit. Mais quand même…

Bon, notre aigle de Steller, que l’on appelle aussi Pygargue de Steller ou encore Pygargue empereur, habite l’Asie. On le trouve en Chine, au Japon, en Corée et en Russie (sur la partie côtière de ces pays) mais il peut migrer à Taiwan, dans certaines parties de la Chine et aux USA.

C’est un aigle pécheur, comme tous les pygargues. On le trouve donc près des régions côtières, les estuaires, les falaises et, à l’intérieur des terres, près des lacs et des rivières à saumons. Ils recherchent les grands arbres près de ces endroits pour y faire leur nid et y trouver des sites d’observation.

En hiver, les oiseaux se rapprochent des rivières pour y manger les saumons morts. Bien que piscivore (mangeur de poissons), l’aigle de Steller se nourrit également de charognes (cerfs, renard, phoques, etc) et d’oiseaux comme les lagopèdes ou autres goélands. Il peut donc diversifier ses sources d’alimentation. Les brochets, silures et autres poissons d’eau douce sont péchés dans les lacs.

A l’automne, ils peuvent se regrouper en nombre de plusieurs dizaines d’individus pour manger les saumons.

C’est une espèce en déclin par la disparition progressive de son habitat. Les complexes pétrochimiques et les usines hydro-électriques affectent le paysage. L’industrie forestière contribue à la disparition progressive des site d’observation pour la pêche et la reproduction sans parler de la pollution des rivières tant par ces industries que par les DDT et autres produits amenant mort et stérilité. Une autre source de préoccupation est l’intérêt que porte cet oiseau aux carcasses de gibiers tels les cerfs tués et abandonnés. Les aigles s’en nourrissent en bons charognards mais avalent de fait les plombs des cartouches, se contaminant au passage. Rien de bon…

C’est donc une espèce classée vulnérable. Il resterait environ 3800 adultes.


DERNIERS ARTICLES :
MERCI DE VOS VISITES
                                                                          C'est juste pour savoir de quelle région du monde vous venez. Nous avons plus de 545.000 visite
OISEAUX - L'ARACARI A OREILLONS ROUX
Un oiseau sud-américain de l’ordre des piciformes (pics) qui comprend 2 sous-espèces. Il mesure 47 cm et vit sur un territoire immense allant de la Colombie au nord de
OISEAUX - LA PERRUCHE CALLOPSITTE
Voilà un cacatoés en miniature. La perruche callopsitte est originaire d'Australie. Elle vit dans les régions de pâturages et de savanes, plutôt à l'intérieur des terres.
OISEAUX - LE MINLA A GORGE STRIEE
Il appartient à la famille des Léiothrichidés qui comprend les garrulaxes, mésias et autres rossignols du japon. Il mesure 19 cm et habite l’Asie et, principalement, la
OISEAUX - LE GEAI DES PINEDES
Il mesure 29 cm. C’est un geai américain qui se caractérise par son côté très grégaire mais aussi par sa capacité de mémorisation. S’il est de couleur uniforme, les cou
forum